Marie-Hélène Daucé, une Maire autocrate dans la Métropole rennaise

Mme Daucé, Maire de Romillé, n’était déjà pas connue pour son amour de la démocratie et du débat contradictoire. Elle s’en prend désormais à la France Insoumise.

En effet, élue depuis plus de 20 ans à Romillé, elle a eu l’occasion, à de nombreuses reprises, de montrer ouvertement son hostilité envers quiconque exprime un désaccord avec elle. Elle est coutumière du fait d’utiliser ses différents mandats pour abuser de son influence sur ses concitoyen.ne.s. Du harcèlement de plusieurs Directrices de l’école primaire et maternelle publiques à la coupe de subventions culturelles pour raisons politiques, en passant par la surdité totale face à l’opposition, il ne fait pas bon être humaniste et écologiste dans cette commune.

Cette fois-ci, sa nouvelle cible est la France Insoumise. Elle a refusé l’installation de notre Holovan à Romillé le 25 avril prochain dans le cadre de l’élection européenne. Cette action devait permettre la diffusion d’un meeting holographique de plusieurs de nos candidat.e.s, dont notre tête de liste Manon Aubry ou encore Jean-Luc Mélenchon, pour tou.te.s les habitant.e.s intéressé.e.s. Toutes les autres communes de la Métropole, sans exception, ont accepté. Sauf Mme Daucé.

Elisabeth Chavanne, candidate insoumise rennaise, ainsi  que le Groupe d’Action  de la France Insoumise de Romillé regrettent cette situation et espèrent que la campagne des élections municipales de 2020 se passera dans des conditions qui permettent à chacun.e d’user de la liberté d’expression nécessaire à toute forme de démocratie.